0

Une rentrée sur les chapeaux de roues : l’ouverture de mon atelier-boutique de couture !

Voici plusieurs mois maintenant que je travaille, réfléchis, élabore, concocte, confectionne, réalise, démarche, et que beaucoup d’autres verbes autour du thème de l’organisation sont employés dans ma vie …

Tadam !

Mon atelier-boutique de couture, retouches et création ABDC vient d’ouvrir ses portes dans une petite bourgade près de chez nous, là où les enfants vont à l’école et qui « possède » de nombreux commerces de proximité. Je suis située entre la boulangerie, les services publics, la poste et la médiathèque : de quoi attirer du monde ! Cette nouvelle vie professionnelle possède les meilleurs points pour s’allier au mieux avec notre vie familiale. A suivre …

Panneau réalisé par mon amie Fantaisie et Créations

Depuis le lundi 4 septembre, journée de grande rentrée pour chacun, les enfants à l’école et moi à mon nouveau travail, je ne cesse de courir ! Mais j’en suis ravie, les clients aussi ^^ Beaucoup d’entre eux m’attendaient, d’autres sont enchantés de me trouver, et d’autres encore viennent cordialement me saluer, sans compter la famille et les amis qui me soutiennent par leurs visites.

Tout le monde trouve la décoration de mon petit cocon douillet très jolie et printanière ! C’est vrai que même avec les jours maussades que nous traversons en ce moment, c’est gai, clair et frais. C’est un grand plaisir d’exercer mon métier dans ce bel endroit simple et vrai, comme je l’aime …

Je vends aussi de la mercerie sur place ou sur commande, j’espère pouvoir proposer un dépôt de cordonnerie par la suite, je réalise divers accessoires et idées cadeaux, ou encore des bijoux. Ceux-ci sont exposés dans un espace « jeunes créateurs », où j’envisage permettre à des amis qui aiment les loisirs créatifs de mettre en avant leurs créations.

Par ailleurs, j’organise aussi des ateliers manuels pour adultes et pour enfants, de même que des soirées échanges de savoir en matière de travaux d’aiguilles, qui ne sont pas des cours mais une petite papote autour d’une tisane pour partager de bons tuyaux !

J’espère que toutes ces propositions sont chaleureusement accueillies par ici et que ce lieu deviendra aussi un petit coin, au coeur de notre ruralité, riche de liens sociaux et intergénérationnels entre les uns et les autres ^^

Je ne peux pas vraiment dire que je travaille, puisque mon métier est d’abord une passion et je suis extrêmement motivée à l’idée d’ouvrir chaque jour ma boutique et de rencontrer des personnes, de leur rendre service et d’être à l’écoute de leurs demandes multiples … et cela me rapporte de l’argent alors c’est bien aussi, bien sûr 🙂

Je vous donnerai régulièrement des nouvelles de ci, de là et de mes divers projets qui me tiennent à coeur de mettre en place à ABDC. La presse locale a relayé l’ouverture, viendra sans doute à l’inauguration dans 4 jours et beaucoup de personnes me suivent déjà sur ma page facebook pro … ^^

A bientôt.

Mamon qui n’a jamais été aussi accomplie et heureuse ! Vive la vie ! MERCI 🙂

Publicités
0

Comme un air de vacances : Picardie, nous voici !

Rose trémière

Argousier sauvage (comestible)

Chenille de l’euphorbe

Nous sommes déjà à la mi-septembre, mon dernier article date d’il y a deux mois et j’ai tant de choses à vous dire ! Il s’en est passé tant et tant depuis tout ce temps !

Alors, histoire de faire simple et surtout plus facile à suivre, j’ai décidé de reprendre là où j’en étais restée, c’est-à-dire au mois de juillet … Nous avons eu l’occasion de fêter les 10 ans de notre grande Bibou, avec ses amis et en famille, de doux moments de l’époque où il faisait encore chaud et bon en débardeur ^^

Un grand pas pour l’homme, un petit pas pour la fillette !

Lilas de mer

la cathédrale d’Amiens

Puis, début août, nous sommes partis en vacances en Picardie, comme l’an dernier. Nous avons la chance d’avoir des amis de la famille qui y ont une maison de vacances, une espèce « d’auberge espagnole », où viennent leurs connaissances qui le désirent, en toute autonomie … et respect de la nature … Nous y avons passé une bonne dizaine de jours, avec un temps mi-figue mi-raisin, mais nous avons vraiment réussi à tirer parti de chacune des météos, ensoleillée à la plage et pluvieuse avec des jeux de société dans leur grange aménagée …

Objet ancien en bas des portes, en ville, pour ôter ses bottes

Nous avons profité de la côte de la Baie de Somme, de ses villages, et de celle d’Authie, avec la joie de découvrir cette dernière avec un ami qui y organise régulièrement des cueillettes de plantes sauvages, une autre manière d’aborder les dunes et les sentiers, qui mènent à la mer …

Cette année, nous avons visité la ville d’Amiens, sa cathédrale et notre grande sortie de l’année fût celle des Hortillonnages, dans une vision à la fois plus pittoresque puisqu’on avons louer notre propre barque à moteur, nous étions libres d’aller et venir, et à la fois moderne, puisque le parcours s’inscrivait dans un aménagement autour de sculptures en tous genres, qui « peuplaient » les rieux (canaux) des hortillons, au bord desquels nous pouvions accoster et aller observer celles-ci de plus près … Et je dois avouer que, bien que sachant nager, je n’étais vraiment pas la plus hardie pour monter et descendre sans cesse de cette coquille de noix trop peu stable à mon goût ! Heureusement, aucun incident à déplorer et de beaux gilets de sauvetage orange fluo égayant certaines de nos photos-souvenirs ^^ [Vous pouvez retrouver notre sortie annuelle de l’été 2016 à Samara, parc archéologique de Picardie, ici]

Jeu pour retrouver les différentes familles des légumes et les replacer dans l’ordre qu’ils étaient disposés dans le jardin

L’hydrophone : on décroche le combiné et on entend différents bruits d’animaux marins ! Le tout dans une cabine téléphonique anglaise repeinte en doré !

Nous avons aussi partagé des joies toutes simples en famille, comme manger des crêpes dont la pâte était réalisée dans un grand saladier en raku, technique de cuisson de l’argile en poterie, qui lui donne son aspect si authentique (un des passe-temps de la maîtresse des lieux), ou bien cueillir du lilas de mer, observer des paons albinos non loin de notre habitation, se réchauffer au cours d’une veillée autour d’un feu construit à la canadienne, se régaler de la tarte picarde en dessert ou de langoustines fraîchement pêchées, jouer au jeu de la grenouille ou enchaîner les parties animées de Molki sur la plage, … des petits plaisirs qui donnent cette saveur si vitale à notre existence …

Une poule d’eau

Les gros bois en dessous, au dessus d’un trou, et plus on monte, plus le bois est court et fin !

cela ressemble à un far breton, les pruneaux étant juste sur le dessus, et la pâte est douce et moelleuse comme la texture du pain de mie

Molki (jeu finlandais, qui a la côte en France sur les plages !)

Nos amis sont venus passer une journée avec nous, autour d’un pique-nique, où chacun met ses spécialités en commun et donc un vif plaisir de vouloir goûter à tout, par exemple, cette tapenade si délicieuse, ou cet étrange et très bon gâteau au pavot, une salade sucrée-salée avec des abricots secs et même un dessert au tapioca et aux fraises ^^ Des amis chers à nos cœurs, qui ont le leur sur la main 🙂 Merci à vous …

Je vous laisse avec un joli coucher de soleil picard, sur une marée basse …

A bientôt.

Mamon, enchantée de sa pause estivale en famille, un vrai bol d’air pour attaquer la suite du programme à lire ici !

0

Voyage dans le temps … le temps d’un voyage, au coeur d’un écrin de verdure normand ^^

Depuis le printemps dernier, mes parents m’avaient parlé d’un charmant lieu de promenade, très verdoyant avec des ruines d’un ancien village et de sa chapelle, bâtie par les moines qui ont aussi étaient les fondateurs de l’abbaye du Mont St Michel … Un endroit riche en histoire, en vécu, en « vieilles pierres », comme je les aime ^^

 

Aussi ce dimanche, malgré un temps un peu ambivalent et parfois pluvieux, nous sommes partis, nous six avec eux, découvrir ce coin encore peu connu et où la nature règne dans toute sa splendeur, sans doute sous un rayon de soleil une autre fois, les photos n’en seront que plus douces et chatoyantes …

Les moines vivant ici étaient donc retranchés loin de tout et en autonomie, nous avons pu y voir les restes de l’édifice religieux, avec leur couloir de marche devant le « parvis », puis la voûte arrondie de l’entrée principale, où je me suis imaginée les voir défiler, capuches de leurs aubes recouvrant entièrement leurs têtes, s’installant chacun dans sa stalle, pour entonner l’hymne du milieu du jour, des voix d’hommes psalmodiant à l’unisson … Au fond, le reste de l’autel, avec l’ossature du vitrail du chœur restaurée, et la porte sur la droite donnant sur le muret, seul vestige du mur de la sacristie … où quelques uns devaient s’affairer à préparer le calice et la patène pour l’office et le père de la communauté, revêtant sa chasuble pour célébrer avec ses frères … Un calme emplit l’espace et c’est presque intime comme si chacun pouvait encore venir s’y recueillir et déposer ses pensées …

 

Une fois « à l’extérieur », nous pouvons voir un peu plus loin le puits qui de sa profondeur leur permettait de puiser l’eau, et comme l’a demandé notre Miss : « Il est où le robinet ? » ! Et au bout de quelques pas encore, nous découvrons les ruines de ce qui était leur four à pain, attenant à une « boulangerie » de taille toutefois importante, et où les herbes folles recouvrent cette forme arrondie du foyer, où devaient dorer de jolies boules de pain bien rondes et grignées, toutes farinées, mais aussi parfois quelques tartes aux fruits des bois et des champs pour les jours de fêtes … Humez, vous y êtes presque …

Aujourd’hui comme hier, la senteur de l’humus de la forêt, mêlée à l’odeur aquatique de ce petit cours qui coule en contrebas, nous remplit les narines d’air pur et de fraîcheur, de cette sensation olfactive de la « nature après la pluie » si particulière …

Nous y arrivons doucement vers ce gué, existant aux temps des moines qu’ils devaient traverser pour rejoindre l’autre rive … L’eau, c’est la vie, le bruit délicat des cailloux dans le courant entrechoqués, la soif des plantes et des hommes étanchée , les marmites réchauffées, les draps et les corps lavés, les plaies pansées et la roue du moulin tournée … D’ailleurs, près de la maison du « passage » à la passerelle, quelques morceaux de bois nous montrent celle qui jadis devait allègrement virevolter au gré des flots plus ou moins abondants selon les saisons …

Chemin faisant, des panneaux nous racontent cette histoire du lieu à l’époque de son heure de « gloire » … et ainsi perpétuent le souvenir de ce qui a fait la vie de ce vieux village d’antan, au coeur même de celui existant désormais.

Les enfants ont vraiment apprécié ce moment en famille, où ils ont pu donner libre court à leurs jeux et autres cabrioles, loin de la civilisation, le temps « d’un saut dans le temps », mais aussi apprendre, reconnaître, découvrir, écouter et voir ^^ et où les grands ont pris plaisir à échanger ensemble, à s’arrêter photographier, à reprendre leur souffle dans ce cadre presque magique, dans lequel la mousse et le lichen tapissent de leur moelleux, les longs chemins creux …

A bientôt, pour une autre balade …

Mamon, qui aime conter, raconter, imaginer, marcher, rêver, s’enivrer de ces richesses que la nature nous a donné et s’émerveiller de paysages « premiers » 🙂 Merci ^^

0

Pour les petits, « sortie scolaire » rime avec « cirque » ;)

Après le Puy du Fou avec ma grande, dont vous pouvez lire le récit ici, j’ai eu la joie d’aller à Treffendel au cirque Météore avec mon grand et ma petite 🙂 Eux aussi étaient enchantés que je les accompagne pour la première fois ^^

De bon matin, nous avons pris le car direction la Bretagne, j’appréhendais un peu car notre Miss a le mal des transports, mais avec un peu d’homéopathie, les trajets se sont déroulés sans encombre …

Arrivés sur place, nous avons été accueillis par l’équipe du cirque qui propose de nombreuses activités pour les groupes d’enfants : ils ont pu apprendre à marcher sur une poutre et une corde raide, être maquillés en clown, faire du trapèze, se tenir en équilibre sur un grand ballon, faire des roulades ou encore des pyramides humaines …

Ils ont vraiment apprécié ces différents moments en présence des personnes qui exercent ces numéros tous les jours « pour de vrai » !

Ensuite, nous avons pu nous promener dans le vaste parc autour du chapiteau, où nous avons rencontré quelques animaux : âne, autruche, vaches, cheval, singes, lionnes, pigeons, bouquetins …

Puis est arrivée l’heure de dévorer son pique-nique à l’ombre des arbres en retrouvant les copains répartis dans d’autres groupes … Moment détente et jeux, passage par la pause « pipi » et hop, dans les gradins pour assister au grand spectacle d’après-midi 🙂

Hélas, et nous le comprenons, nous n’avons pu réaliser ni photo ni vidéo de ce moment, pour en préserver l’exclusivité … Mais nous avons pu voir beaucoup de numéros sympathiques comme : des dresseurs de chats et de chèvres, un jongleur avec des balles et des chapeaux, un clown avec son chien, un danseur de capuera avec des bassines en équilibre sur sa tête, des dresseurs de poneys, un lanceur de diabolos lumineux, le tout entrecoupé de courtes interventions d’un autre clown, maladroit pour fait rire le public, et achevé par un final dans le noir, avec la troupe au complet en habits phosphorescents !

Nous avons passé une bonne journée, où petits et grands sont ressortis avec des étoiles dans les yeux ^^

Après un petit temps de jeux sur des structures gonflables et de goûter, nous sommes repartis direction la maison avec le car, où beaucoup d’enfants se sont endormis …

A bientôt,

Mamon, contente l’espace d’une journée de replonger dans le monde du merveilleux de l’enfance … au cirque !

Ce soir, j’ai une pensée pour ma grande qui est partie dans les Pyrénées avec sa marraine, et qui est donc absente de la maison, en ce jour de ses 10 ans … Nostalgie … On t’aime tous très fort ^^

0

Quand « sortie scolaire » des grands rime avec « voyage aux temps des chevaliers » !

Le château De Tiffauges (Vendée)

Direction le château de Tiffauges et le Puy du Fou, en Vendée pour la sortie scolaire de fin d’année de ma grande ! Pour la première fois depuis qu’ils sont à l’école, j’ai eu la joie de pouvoir accompagner les deux voyages des enfants 😉 Ils étaient ravis et moi aussi !

Alors, celui-ci s’est déroulé sur deux jours : le premier, nous avons donc visité le castel de « Barbe Bleue », avec ses multiples activités auxquelles nous avons pu participer, comme le lancer de ballon dans le trébuchet, le tir à l’arbalète, le maniement de la grue, l’essayage d’une cotte de maille ou d’une armure … Un lieu où petits et grands sont aussi « acteurs » de découverte en découverte !

La Grue

Le Trébuchet

Le tournoi opposant chevaliers bleu et rouge, les joutes, les combats en armes à mains et à cheval, tout était action et à la portée de tous … Nous avons pu écouter la légende de cet endroit historique et de ses environs, voir des animateurs en costumes d’époque et déambuler dans la boutique aux souvenirs ^^

Les différents carreaux (flèches) d’arbalète

Monter à cheval en armure !

Les enfants ont vraiment apprécié être « sur le terrain » et en contact avec les différentes personnes du lieu, très pédagogues et parfois un peu effrayantes ! Nous avons clôturé la visite par un petit film en 3D, racontant l’histoire d’un petit garçon, plongé dans l’Histoire, aux temps des chevaliers 😉

La salle d’armes

Le Beffroi

Le soir, nous avons mangé et dormi dans un gîte municipal. Regroupés par chambrées, nous avons profité quelque peu de la soirée, avant de se coucher, en prévision de la grande journée du lendemain, qui nous attendait !

Après un sympathique petit déjeuner, nous sommes partis pour ce second jour en direction du Puy du Fou, sous quelques gouttes d’eau, pendant le trajet en car, les seules du voyage …

Cette année, le parc historique fête ses 40 ans d’existence, alors il s’est pomponné tout spécialement pour cet anniversaire ! Entre les affiches, la musique, le flot de visiteurs, alors que nous étions venus en semaine, et hors vacances scolaires, tout nous plonge dans l’ambiance et donne le ton : restez groupés et tenez la main de votre voisin !

Le sésame pour entrer !

Ce voyage a été organisé d’une main de maître par une maman de l’association de parents d’élèves qui avait, en plus, eu la chance d’y être déjà allée : elle nous a donc concocté un programme agréable, varié (presque toutes les animations) et parfois un peu bousculé ! 10 spectacles sur une quinzaine : beau record !

Joli costume ^^

Nous faisons vraiment des bonds dans le temps, de manière souvent anachronique, de la Rome antique, en passant par les Vikings, Jeanne d’Arc, la révolution vendéenne, ou Verdun et la légende Arthurienne … Tout n’est que réalisme et détails, précisions et sensations ! Vraiment c’est un lieu que nous conseillons à chacun, au moins une fois dans sa vie ^^

L’oiseau qui devine sous quel pot se cache sa récompense !

Le serpentard ! (eh non, ce n’est pas gryffondor … bon, je sors #fanHP)

Arthur et Excalibur

La fée Morgane

La Table Ronde qui sort des eaux sombres, avec Merlin

Spectacle qui retrace l’histoire du Maréchal de Charrette et de la révolution vendéenne (nouveauté 2016)

Le Colisée de la Rome antique avec Rémus et Romulus

Les oies de Rome

L’entrée spectaculaire de Jules César ! Avé !

Les gladiateurs

La course de chars

Une hyène

Les Vikings

L’homme aux loups

Poursuivi par des cochons !

Des daims !

Le bateau ennemi qui coulisse sur un rail pour arriver dans l’eau

Le drakkar viking qui sort de l’eau avec ses chevaliers dessus !

Jeanne d’Arc

La cloche des pèlerins de St Jacques de Compostelle

Plus vrai que nature : le château en carton-pâte !

Chaque année s’ouvre une nouveauté et en 2017, ce fût le « Grand Carillon », un monument aussi impressionnant par sa taille que son nombre de cloches et dont la beauté est proportionnelle à l’éclat du son qu’il émet, grâce à ce musicien aux mains gantés, accompagnés de 4 choristes à la voix claire.

Nouveauté 2017 : le Grand Carillon

Il porte des gants pour « frapper » les touches

Répertoire de comptines enfantines

J’ai annoté certaines photos, afin de vous faire entrevoir un morceau de cette belle histoire qui émerveille les yeux de tous les visiteurs 🙂 Allez-y !

A bientôt, pour un article sur le voyage scolaire des plus petits au cirque ^^

Mamon, qui a pris un moment « pour prendre le temps » … avec sa grande fille …

0

[Jardin, etc …] Comment (se) faire plaisir, tout en faisant des économies !

« J’ai descendu dans mon jardin » …

En ce moment, ici comme ailleurs, il fait super chaud, c’est la canicule ! Et moi, passés les 25 degrés, j’étouffe ^^ Nous sommes dans un coin de France qui n’a pas les extrêmes pour habitude, car c’est la même chose l’hiver pour la neige, nous ne sommes pas équipés pour rouler dessus ! Enfin, bref …

Donc, cela m’amène à dire que tous les soirs, lorsqu’un semblant de fraîche est tombée, je vais arroser notre jardin avec l’eau du puits : première économie 🙂 bon après, si la pluie ne revient pas rapidement, il sera vite à sec … mais en attendant, c’est un plan excellent pour ne pas payer l’eau de la commune pour arroser ses légumes ! En même temps, on en profite pour abreuver les vaches du petit champ d’en face, celles de notre voisin agriculteur. Avec lui, échanges de services rendus : deuxième économie 🙂

Alors, cette année nous avons fait un jardin pas plus grand en surface mais beaucoup plus diversifié que l’an dernier … Sont plantés/semés des tomates de différentes espèces, des tomates cerises, des cucurbitacées, des haricots verts (conserves en principe : troisième économie 🙂 ), des betteraves, des salades, des choux de plusieurs sortes, des concombres, des courgettes, des oignons, des pommes de terre de diverses variétés, puis des œillets d’inde, des capucines, des roses trémières, des calendulas, pour la beauté … et nous attendent encore des poireaux d’hiver, d’autres salades, … etc. Il constitue bien à lui tout seul la grande quatrième économie 🙂 Presque toutes les plantations/semis nous ont été donné, et même avec de l’aide pour les mettre en terre, en prime !

Nous espérons que malgré le météo un peu « chaude », l’ensemble va survivre … et nous y croyons fort ^^

« J’aime la galette » …

En restant (pour le moment) à la maison, je peux réaliser de nombreux plats en cuisine et en pâtisserie, qui nous aident à faire des économies, car les denrées sont moins chères à l’achat que les plats tous faits et le top est surtout que l’on choisit toutes les (bonnes) choses que l’on met dedans ^^ Alors, j’ai eu l’occasion d’avoir des fraises et des cerises offertes par la famille et les amis, j’ai donc réalisé une tarte avec les premières et un clafoutis (pour la première fois) avec les deuxièmes 🙂 De bons fruits gorgés de soleil, mûrs à point, sans traitement, locaux et surtout gratuits, ajoutés à des ingrédients bio ou même des oeufs de nos poules … Un vrai délice !

« Pique et pique et colegram » …

J’ai une grande chance : celle de savoir coudre ! Alors, c’est vrai qu’il faut acheter les matières premières mais là encore, c’est moins cher que le « tout fait », dans le sens où cela est sur-mesure et à son goût, chose non aisée à trouver dans le commerce ! Donc en ce moment, pour préparer des objets à vendre pour ma future boutique, je réalise des petites choses, dont ces deux pochettes hautes en couleurs … Il en est de même pour les vêtements, les accessoires, les bijoux, … J’avais par exemple confectionné les couches lavables de mes enfants : tous calculs faits, une sacrée économie, mais aussi un bon geste pour la planète ! C’est très fréquent que les deux soient liés 🙂

Pour finir, je terminerai par la nature, cette beauté qui nous est donné de vivre et de voir, si l’on sait y être attentif et la respecter, le tout gratuitement ^^ Ce week-end, nous avons donc pu observer un magnifique coq, de beaux canards blancs se baignant, des coccinelles en « transport en commun », des lapereaux nouveaux-nés dans le duvet de leur maman, un joli chaton qui jouait avec le nôtre un soir de printemps (presque d’été), une des vaches d’à côté, de splendides roses de toutes les couleurs, et même un somptueux coucher de soleil sur les châtaigniers dans le lointain … Savoir s’arrêter, se poser, pauser, admirer, rien ne rime avec vitesse, bousculade et précipitation … Prenons le temps « d’être », en toute simplicité … Sachons apprendre à vivre chaque jour, en se disant chaque soir : « aujourd’hui, j’ai vécu » …

A bientôt,

Mamon, d’humeur poétique à la nuit tombée … Gratitude …

0

[Couture] Robe fluide à fleurs « top chrono » et berlingots « deux coups de cuillères à pot » !

Aujourd’hui, je vais parler « couture » et je crois que cela se produira de plus en plus, étant donné mon projet professionnel …

Je fais de nombreux essais de choses glanées ici et là sur le net, pour exposer et vendre dans ma future boutique !

Hier soir, j’ai confectionné des petits « berlingots », objets qui peuvent se décliner en toutes tailles et en toutes couleurs ! Ici, ce sont plutôt le format « porte-monnaie », mais ils peuvent aussi servir de porte-clefs, ou même de trousses …

C’est vraiment très facile, même pour les débutants, cela pourrait même faire l’objet d’un atelier de loisirs créatifs ^^

Et ce matin, j’ai réalisé une robe fluide avec un tissu à fleurs que j’avais dans mon grenier, un modèle très simple qui en principe serait plus sympa car plus tombant, en jersey, mais je fais mes essais avec les matières premières disponibles sous la main …

J’en ai profité pour faire un mini-tuto, avec quelques photos explicatives … cela peut être de différentes tailles, en robe ou en haut, pour adulte ou enfant … C’est très léger pour les fortes températures du moment, et dissimule un peu les formes en principe, mais ici, pour le coup, avec un motif fleuri, je trouve que c’est plutôt l’inverse :/

Je vous laisse voir les étapes et pour finir, une image du meuble récupéré chez ma grand-mère que j’aimerais retaper et repeindre pour mon atelier ^^

Version nouée taille « empire »

version relâchée

à bientôt.

Mamon, qui aime quand les choses prennent une jolie tournure, dans la vie … comme dans les habits 🙂